Depasser-son-ombre_Couv

Dépasser son ombre Sur la route de Compostelle avec un ourson, Antony FAGNOT, Editions Dubuisson, Avril 2011, 407 pages, 17 Euros

4° : Partir ... Qui n'a jamais pensé à partir, loin du stress et de la folie des Hommes. Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle s'est imposé à moi, comme une évidence. Je suis parti seul, au pied es montagnes françaises, un matin de printemps. Enfin, je n'étais pas vraiment seul. Comme j'ai un peu peur des ours, j'avais décidé d'emmener le mien. On ne sait jamais. Comme vous, peut-être, je suis un adulte. Mais ce compagnon est un petit bout de ce que je suis resté d'enfant. Et croyez-moi, ensemble, nous avons vu des choses qui tiennent de la magie. La vraie, celle qui écarquille les yeux. Si le coeur vous en dit, on vous emmène avec nous. Ouvrir ce livre, c'est déjà un peu se mettre en chemin. Alors bon voyage ...

Mon avis : L'objectif est atteint ... L'auteur souhaitait emmener ses lecteurs en voyage sur le Camino ... C'est chose faite. Et de quelle manière ... Ce journal de voyage, s'étalant du 2 mai au 2 juin 2004, est vraiment très réussi et il donne envie ... Envie de se mettre en chemin à son tour, derrière tous ses personnages croisés au fil des jours, suivis, perdus de vue, retrouvés, qui deviennent les véritables héros du livre ... On serre les dents avec eux sur les blessures, on s'émerveille avec eux des petits bonheurs de la nature ... On partage leur Camino ...

Les quelques photos permettent de mettre un visage sur les prénoms des pélerins. Chaque chapitre quotidien s'achève sur une pensée du jour, maxime spirituelle ... Les dernières pages, qui ne figuraient pas dans la première édition, nous éclaire sur les motivations, le retour dans la "vraie" (?) vie, les réactions ...

Encore un livre découvert grâce à un partenariat, que je n'aurais peut-être pas lu sans ça et ... que j'ai été ravie de découvrir ... De cette lecture, on sort changé ... Pas à la hauteur de ceux qui se lance sur le Camino mais on ne peut rester indifférent à une telle expérience ...

Merci bibliofolie-2011-logo-150x1501, merci 23293_323109924682_3801_n pour cette lecture qui donne envie ... Envie de prendre le Camino ...

Citations :

"Je partage mon pain, et il devient le pain. Je suis sale comme un clochard, mais je ne me cache pas. J'ai déjà ma lourde charge, mais je porterais le sac du boiteux." (p227)

"Si un détail peut encore t'irriter, c'est que le chemin ne t'a pas encore tout appris." (p301)

Cette lecture a pris tout son sens sur le retour de la route des vacances, lors d'une étape à Conques ... J'ai cru voir à chaque coin de rue Antony, Lisa, Gilles, Richard, Christina, Sarah, Jérôme, J.A. et les autres ... Ce n'étaient pas eux ... C'en étaient d'autres ... J'ai scruté les symboles, j'ai vu les bourdons ... J'ai imaginé l'accueil des hospitaleros derrière les portes des refuges ... Et j'ai eu envie de me mettrre en route ... Un jour ... Peut-être ... Quand les enfants seront grands ... Peut-être ...

DSCF1903DSCF1904DSCF1905

DSCF1907DSCF1913DSCF1914DSCF1916DSCF1919

DSCF1921DSCF1924DSCF1926

Maintenant, je vais me plonger dans le récit de mon cousin qui a, lui aussi, publié son récit de voyage ... Du 25 août au 27 octobre 2010 ... Du Puy-en-Velay jusqu'à Santiago de Compostela ... "La richesse est ailleurs ...", Jean-Louis FERRAPIE

DSCF1943

"La fin d'un chemin, n'est-ce pas, après tout juste le commencement d'un autre ..." (p382)